HISTOIRE

Description

Programme d'histoire 2022-2023


Les cours d’histoire 2020-2021 et 2021-2022 ont porté exclusivement sur les première et seconde parties de l’ouvrage de Jean Louis Marçot intitulé “Comment est née l’Algérie française (1830-1850)” publié dans la collection Essais aux Éditions de la Différence. Cet ouvrage, qui devait initialement s’intituler “La belle utopie”, est le résultat d’une thèse d’anthropologie sociale soutenue par l’auteur en mai 2009 à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS).

L’objectif de ces cours a été de montrer pourquoi et comment la France de Charles X s’est lancée dans l’expédition d’Alger, prélude à une colonisation de plus de 130 ans. 

Pour répondre à ces questions, l’axe principal du propos a été de montrer que la conquête de la régence d’Alger en 1830 n’était pas le résultat d’un coup d’éventail ou «d’un coup de dey» pour reprendre un jeu de mots d’époque, que cette conquête bien loin d’être fortuite s’inscrivait en fait dans un temps long de l’histoire à travers un projet dont la généalogie a été patiemment et rigoureusement retracée.

Le cours a ainsi permis de revenir à la fois :


- Sur la profonde crise des empires coloniaux au XVIIIe siècle illustrée par la contestation de l’esclavage portée par les «Lumières», la critique de l’exclusif par les partisans du libéralisme économique, ou bien encore l’indépendance des colonies nord-américaines qui apparait alors comme l’issue inéluctable de tout processus de colonisation.


- Sur la perte de Saint-Domingue, perle des colonies françaises et source de revenus considérables pour la France d’ancien régime et la France révolutionnaire, ce qui pousse les hommes du Directoire, sous l’impulsion de Talleyrand, à tourner leur regard vers la Méditerranée afin d’en faire un lac français. L’expédition d’Égypte (1798-1801) menée par Bonaparte constitue ainsi la première tentative d’implanter un nouveau modèle de colonie rejetant l’esclavage et l’exclusif sur le littoral méditerranéen de l’Afrique même si la dimension notoirement coloniale de cette expédition a été depuis largement masquée par la légende napoléonienne.


- Sur la présentation des premières doctrines socialistes dont les racines plongent dans la question sociale révélée par la Révolution française. Cette approche a permis de découvrir ou redécouvrir 4 hommes que l’on peut considérer comme les fondateurs du socialisme moderne :Saint-Simon, Fourier, Owen auquel on peut ajouter Buonarroti, le promoteur d’une variété de socialisme communiste.

- Sur une présentation des espoirs, très vite déçus, soulevés par les «Quatre-Glorieuses», c’est-à-dire les 3 jours de la Révolution de Juillet 1830 plus le jour de la prise d’Alger. Au moment où éclate cette révolution la question sociale occupe le devant de la scène nationale. Le socialisme promut par les quatre fondateurs s’épanouit à son contact. Il se divise alors en autant d’écoles proposant des solutions bien différentes pour traiter la question sociale. La première de ces écoles, celle qui s’inscrit dans les pas de Saint-Simon, a été présentée au moins pour ce qui est des saint-simoniens dont on a pu apprécier quelques unes des principales personnalités (Prosper Enfantin, Armand Bazard, les deux papes de la nouvelle église saint-simonienne), de leurs relais (école polytechnique…), de leurs ambitions et de leurs échecs. 

 

  • Le cours d’histoire 2022-2023 portera sur la dernière partie du second livre et sur le troisième livre de cette thèse qui cherche à croiser l’histoire de la colonisation de l’Algérie et celle du socialisme français à ses débuts. Il sera l’occasion de découvrir bien d’autres personnalités qui témoignent de l’efflorescence socialiste qui a suivi la révolution de 1830 et dont beaucoup, d’une manière ou d’une autre s’inscriront dans le projet colonial relatif à l’Algérie.
  • Pour permettre aux personnes qui n’auraient pas suivi les cours durant les 2 années précédentes, le premier cours de l’année 2022-2023 dressera un résumé des thèmes abordés au cours des 2 années précédentes. 

 

Détail
Animateurs/Professeurs
Thierry THIBAULT
Lieu
Lycée RENAN 2, boulevard Hérault- 22000 SAINT-BRIEUC
Durée
14h30
Session
  • le 12/10/2022 14h30
  • le 16/11/2022 14h30
  • le 07/12/2022 14h30
  • le 11/01/2023 14h30
  • le 01/02/2023 14h30
  • le 01/03/2023 14h03
  • le 05/04/2023 14h30
  • le 10/05/2023 14h30
Prix
55
Nombre de places
15